1ère randonnée en Corse: Le Capu Rossu

Le Capu Rossu à 287m d'altitude

Solide petit déjeuner et température déjà élevée au réveil.. 23°.
Me voilà parti plein de bonnes intentions au Capu Rossu à Proximité de Porto. En remontant le long des célèbres calanches de Piana, je remarque de nombreuses voitures garées pour effectuer l'une des 5 petites balades possibles dans les calanches. Bon je m'arrête et bien qu'il soit déjà près de 10h, je m'élance pour une petite "promenade de santé" d'environ 1h vers un endroit appelé le Château fort où bien entendu je m'attendais à trouver.. un château fort. Pas de château au bout du "chemin" qui s'est avéré à certains endroits pas si simple que cela. Je commençais un peu à me rendre compte que sous cette chaleur, je n'allais certainement pas toujours me balader aisément.

Ce ne sera que le lendemain que j'apprendrai que le lieu-dit est en réalité ce rocher qui fait penser à un château fort lorsqu'il est vu de la mer.. je me coucherai moins con ce soir-là!

Le Château fort dans les Calanches de Piana

J'apprends également en grand noob que je suis la notion de "Cairn" dont j'avais lu le nom sans avoir été chercher plus loin.

Un cairn est un monticule de pierres fait par l’homme. Certains sont formés de quelques pierres, alors que d’autres sont énormes et très bien construits. Ils indiquent le chemin à suivre dans les endroits où un balisage « classique » ne serait pas pratique ou voyant. Et dans la dernière partie de cette rando, ils m'ont épargnés bien des détours..

Beaucoup en font par amusement.. mais on oublie trop souvent qu'ils sont là pour nous aider à suivre le chemin.

La petite balade finie sous une chaleur déjà étouffante, je me rends au départ du Capu Rossu où se trouve un buvette tenue par une femme fort sympa dont je vous parlerai plus tard.

12h43.. 36°. La plus mauvaise heure pour partir, au moment où le soleil est au zénith. Bon... j'ignorais encore ce qui m'attendait :)

Presque 8km aller-retour, pratiquement 600m de dénivelé cumulés et surtout .. ces 36° qui me liquéfiaient.J'ai bien failli faire demi-tour pas si loin du sommet honnêtement. Mais je suis là pour faire un peu violence, me dépasser et faire des choses que je n'ai jamais eu la chance et l'habitude de faire. Même si ça doit prendre la journée, j'y arriverai!Et à l'arrivée, le spectacle vaut le détour et les efforts fournis. Wow.. je suis resté sans voix, je me suis assis et je suis resté longtemps à comtempler ce souvenir qui restera gravé dans ma mémoire.
Une fois redescendu de là-haut, la fin de la remontée fût un peu fatiguante mais quel plaisir de l'avoir fait.2 Cola Corse, 1 jus d'ananas, 1 Orezza (eau pétillante corse) et une glace en 45minutes! Je fais connaissance pendant ce temps avec cette femme qui tient la buvette. La cabane appartient à un jeune sapeur-pompier qui a hérité de sa grand-mère de cette ancienne bergerie et qui l'a retapée. Ca a l'air de bien tourner. Elle y travaille de mai à octobre et prend son mois d'août pour voyager. Le reste de l'année elle s'occupe.. La vie de rêve... ça fait quand même réfléchir tout cela.En repartant vers Porto, je sers de lift à un jeune randonneur marchant depuis 3j qui se trouvait à la cabane et qui allait rejoindre des amis à Piana.Une première journée bien remplie où j'ai appris déjà bien des choses.. partir tôt, un 70-200mm c'est lourd et encombrant, s'hydrater suffisamment, suivre les cairns.. se dépasser, encore et toujours.

Catégories: Corsica 2014

Partager: Twitter Facebook Pinterest Tumblr Google+