Calasima et le mystérieux randonneur

Après avoir quitté L'île-Rousse en direction de Corte, je quitte la côte pour m'enfoncer vers le centre de l'île et commencer à grimper vers Corte. C'était l'un de mes plus longs trajets, près de 90km. A la sortie d'un rond-point, j'aperçois un jeune homme le pouce levé...

J'ignore son nom et je sais peu de détails à son sujet. Il me dit être un randonneur sur le GR20. Cela fait 7j qu'il est parti. Malheureusement il doit sauter l'étape 5 à 6 car la voie est encore enneigée et nécessite des crampons qu'il n'a pas emportés. Il se voit donc obligé de rejoindre un autre point duquel il peut repartir, à savoir Calasima, le plus haut village de Corse. Cette dernière info m'a séduit! Et alors que j'aurais dû le laisser au bord de la route après une quinzaine de kilomètres, je lui annonce que je vais faire le détour d'environ 60km aller-retour pour l'y emmener. Nous étions en début d'après-midi, j'avais tout le temps devant moi pour rejoindre Corte!

En chemin, j'apprends qu'ils sont partis à 2 mais que son ami a dû abandonner après la 1ère étape. Il se retrouvait donc seul pour la suite...

Il a fait ses études à Lilles et connaît donc un peu la Belgique. Son sac n'avait pas l'air énormissime mais il pesait tout de même 16Kgs, notamment à cause du poids de la tente et de la nourriture.

L'ascension était encore sportive en empruntant des routes sur lesquelles on met très diificilement 2 voitures côte à côte.. Le village de Calasima dans lequel je l'ai laissé était magnifique.. avec en toile de fond le Monte Cinto qui culmine à 2706 m.

Il y avait à l'arrivée une quinzaine de randonneurs visiblement dans le même cas.

Le lendemain, alors que je montais aux lacs Melu e Capitellu, un violent orage passait sur Corte. Commença alors un balai incessant d'hélicoptères faisant des allers-retours entre le GR et Corte. Je n'ai pas pu m'empêcher de me demander s'il faisait partie des malheureux qui ont dû être évacué des sommets...

Partager: Twitter Facebook Pinterest Tumblr Google+